Archives de Tag: hiphop

Montréal Stands Toute Seule!

Montréal, je t’ai négligée ces dernier temps. Et pourtant, tu produis de la si bonne musique. Voici un petit aperçu des rookies et des étoiles en devenir!

Nora Zion est une jolie découverte que j’ai fait, hier, sur Twitter. DraWingz Vol.0, est un petit EP de 6 morceaux qui oscillent entre le neo-soul et le R&B nouvelle vague. J’ai googlé la jeune dame, mais l’internet n’a pas voulu collaborer, donc je ne sais rien d’elle, à part qu’elle écrit elle-même ses textes, comme une grande. Les morceaux sont produits par NBNBNB, Da-P, J.u.D, Da Pink Noise et Bollywood Bloodbath. Du lot, seul le nom de Da-P m’est familier, ce qui n’empêche pas la qualité des prods d’être excellente.

Le premier morceau, Shook, donne immédiatement le ton. Je ne sais pas si l’artiste apprécierait cette comparaison, mais ça me rappelle les artistes trip-hop de la fin des 90’s, genre Morcheeba ou Sneaker Pimps. Coincidence fortuite ou réelles influences, je ne saurais dire. C’est très rafraîchissant, par contre. Elle a aussi un peu de Ms Dynamite dans la voix et le « delivery. »
Les morceaux sont entrecoupés d’interludes, où l’on entend l’artiste, en sourdine, pendant les sessions d’enregistrement. C’est surtout agréable parce que ça laisse présager des choses intéressantes pour le futur. La deuxième piste, Dolla Dolla, est complètement Neo-soul, c’est un cover langoureux du classique « I Need a Dollar » d’Aloe Blacc. Elle enchaîne ensuite avec Overnight, qui est, selon moi, le plus « contemporain » des morceaux. Gros beat de trap à la The Weeknd, avec un dude qui rap vers la fin. La bass est plus lourde que la secrétaire gossante, à ta job, qui met des photos de chats partout! Bounce est probablement mon morceau préféré, le beat est hyper-intéressant, un peu trip-hop, un peu indie/pop, avec un ptit sample de calypso steel pan, un son que j’adore! Un autre interlude suit et l’album se termine avec un mix alternatif de la première track, Shook. C’est une version slow-jam, assez sirupeuse, avec un crescendo pop vers la fin de la toune. Overall, c’est un excellent début, qui laisse voir de grandes choses pour l’avenir.

Parlons maintenant de KAYTRANADA, un jeune dude de MTL qui produit depuis l’âge de 14 ans. Maintenant âgé de 20 ans, il est un des plus gros hustler à Montréal, quand vient le temps de sortir des productions de qualité. Son récent mix pour l’excellent blogue LiveForTheFunk à déjà dépassé la barre des dix mille downloads. Tu peux aussi te procurer/écouter ses albums Kaytra Nada et Kaytrap. Il fait parti de la nouvelle vague de producteurs d’ici qui comprend, entre autres, Tommy Kruise, High-Klassified, Maxime Robin et tous les protagonistes de la scène PiuPiu/Artbeat. Tu peux downloader le mix drette en dessous, t’asseoir sur ton divan et #Tripper.

Finalement, je vous laisse avec un gros remix de la track « Teflon Dons » d’Alaclair par Vlooper, un autre excellent faiseur de son d’ici.

J’allais oublier, si je connais la majorité de ces artistes c’est à cause de 10kilos.us. C’est pas mal ton devoir de citoyen d’aller y faire un tour, question de savoir ce qui se passe dans le jeu.

Publicités
Tagué , , , , , , , , , ,

Vieux rap Canayen!

En ce merveilleux temps des fêtes, j’ai envie de célébrer le retour d’une tradition nationale : la controverse linguistique. Depuis une semaine, on débat ferme. L’entraîneur du Canadiens doit-il parler français lors de ses visites à la Banque Nationale? Rage, colère, horreur et dégoût! Oui, non, je n’ai pas d’opinion sur le sujet. Les choix de réponses sont multiples. Moi, toute cette frustration m’attriste, alors dans le but de ramener la paix sur le Bouclier Canadien, je vous offre quelques chansons produites par nos amis du Haut-Canada (Shoutout Alaclair!). La musique c’est l’amour, aimons-nous tous et célébrons Jésus et l’hyper-consommation!

À tout seigneur tout honneur, on commence par The Rascalz. Les dudes de Vancouver forment, selon moi, le meilleur groupe de rap canadien-anglais de  l’histoire. Les rimes sont savantes et les beats de Kemo épousent parfaitement le flow de Fit n Reddi! Dreaded Fist of the Northwest!

Ce n’est pas parce que je déteste les équipes sportives de Toronto (Fuck les Leafs dans l’front) que je ne peux apprécier le vieux rap de la Ville Reine. Ghetto Concept viennent probablement de Scarborough, le quartier des « pas fins » de la capitale ontarienne. Je pourrais vérifier, mais ça ne me tente pas. Ce qui me tente, par contre, c’est d’écouter leur musique.

Dan-E-O est un autre jeune Torontois (toron-twat! LOL) qui faisait du très bon son. Membre fondateur du légendaire crew Monolith, qui comprenait aussi des grosses pointures tels que Wio-K et le groupe IRS. Googlez les, vous ne serez pas déçu…

Finalement, je vous laisse avec un emcee qui a connu beaucoup de succès pendant les années 2000. Depuis une dizaine d’années K-OS a beaucoup tourné à la radio et à la télé. Son succès s’explique peut être par le fait qu’il rap de manière plus accessible, avec des influences soul et rock. Pourtant, à la fin des années 90, le son de K-OS rappelait celui de groupes de la côte Ouest américaine, du genre Souls of Mischief et Pharcyde.

Et voilà, j’espère que cet intermède musical a ramené l’amour et la tolérance dans vos coeurs. Chatouilles…

P.S. Mon ami Alex vient de me faire réaliser que j’ai omis de mettre un clip des Dream Warriors, qui sont aussi, sinon, plus important que The Rascalz dans l’histoire du rap Canayen. My bad… Donc, sans plus tarder :

Tagué , , , , , ,

Black Friday (Je vais vous piétiner l’esprit.)

Bon, aujourd’hui j’ai décidé de commencer en bitchant, et je ne bitcherai pas n’importe qui, je vais bitcher les jeunes! Les maudits jeunes à marde, avec leurs maudits gadgets, leurs maudites coupe de cheveux laides et leurs maudits films de skate tournés en HD. Nous autres, dans le temps, on était 27 autour d’une télé de 6 pouces à essayer de comprendre les tricks de Rodney Mullen. Eux autres y’ont ça :

Maudit progrès, je pense que je vais voter pour les Conservateurs aux prochaines élections, envoyez en prison les jeunes!

Tant qu’à parler de skate, je vous présente cette magnifique série de boards. Produite par Alien Workshop, cette série présente des oeuvres d’Andy Warhol, toutes en noir et blanc. Si vous cherchez de quoi à acheter à mononcle pour Noël, mononcle aimerait bien ça accrocher la série complète dans son salon. Merci d’avance mes ptits chenapans.

L’art visuel sur planche à roulette c’est bien, l’art visuel en tant que support à l’art musical c’est pas mal bien aussi, comme en témoigne le magnifique clip de The Weeknd : « The Knowing. » Cet extrait est issu du premier mixtape de l’artiste, « House of Balloons. » Une deuxième mixtape, « Thursday » est parue depuis, et la troisième et dernière composante du tryptique devrait sortir sous peu. Le tout est gratuit et se trouve très facilement dans un Google près de chez vous.

Finalement, pour ceux qui vont me traiter de « softy » pour mon mancrush sur The Weeknd (disons que dans les années 90 j’étais un anti-RnB des plus virulent) je vous met ce clip de SPACEGHOSTPURRP. Monsieur PURRP est un de ces buveux de sirop-slomo issu de New York, sa musique sonne comme du vieux G-Funk remixé par un sorcier parano, et j’aime beaucoup ce que ça goûte dans mes oreilles.

Tagué , , , , , , ,

The white boy is back!

Hey you! Long time no see…

Je suis de retour dans ce monde fou, fou, fou du blog compétitif-full contact! Ma longue absence, causée par un problème de machine, ne sera bientôt qu’un mauvais souvenir, une période sombre rappelant un peu le Moyen-Âge. Il s’est passé pas mal de trucs pendant ce hiatus,  le post d’aujourd’hui est un genre de best-of de ce que je n’ai pu partager avec vous pendant les deux derniers mois.

Débutons par le merveilleux monde de la musique, et plus particulièrement celui de la musique de Rap. La ville d’origine du Hip-Hop, New-York Cité pour ne pas la nommer, vit une période de Risorgimento. (Googlez-le, faut bien que ça me serve ce bacc en Histoire qui m’a coûté si cher.) À l’avant-garde de ce mouvement on trouve des mecs comme A$AP Rocky, un dude de Harlem qui a décidé de s’inspirer du mouvement Trill, issu de la ville de Houston TX, pour nous donner du rap de ouate à écouter un verre de Syzurp à la main. J’aime beaucoup le vidéo pour la track « Peso », ça me rappel les clips des années 90, genre le vidéo de « Sound Bwoy » de Smiff n Wessun. Si vous aimez bien, Rocky offre un mixtape gratuit « LIVELOVEASAP », que vous trouverez facilement avec Google.

Next up, on a un autre dude de NY, du nom de Mr. Muthafuckin eXquire (ça glisse sur la langue) qui nous offre un album solide et gratuit. J’aime bien ça moi quand ça coûte gratuit. Vous pouvez vous le procurer ici : http://mishkanyc.bandcamp.com/album/mr-muthafuckin-exquire-lost-in-translation

Je vous mets aussi un  vidéo, c’est un posse cut regroupant Despot, Das Racist, Danny Brown et El-P autour de Mr. Muthafuckin eXquire. Ce sont tous des artistes qui « drive » la van du nouveau rap New Yorkais. Les gens de ma génération reconnaîtront dans le clip un pastiche du « Flava In Ya Ear Remix » de Craig Mack et cie, parût au début des années 90. Ça s’appel « The Last Huzzah! » et c’est pas mal ma toune hip-hop de l’année…

Le verse de Danny Brown, dans le clip qui précède, est un des moments forts de la toune. Si vous êtes d’accord avec cette affirmation vous serez très contents d’apprendre qu’il offre lui aussi un album gratuit. C’est-y pas magnifique la life des fois… Vous pouvez trouver ça ici : http://www.foolsgoldrecs.com/2011/08/15/danny-brown-xxx/ C’est parût sur Fool’s Gold, le label d’A-Trak, notre DJ montréalo-brooklynois favori!

Pour ceux qui aiment les trucs un peu plus uptempo, visant à générer des mouvements de bassin, y’a Kid Sister qui vient de sortir un clip à la fois soniquement agréable et visuellement délicieux. On y retrouve encore une fois Danny Brown, qui semble vouloir être dans tout ce qui sort en ce moment. Je dois avouer que j’aime mieux le clip que la toune, mais, avec quelques bières dans le corp, je me vois très bien en train de faire le running men dans un cypher de b-boys. Go, white boy! Go, white boy!

Pour terminer je vous laisse avec quelques rafales de pensées-mitraillettes:

– Le nouvel album de M83 à reçu un 9.1/10 de la part de Pitchfork, et plusieurs en parle comme de l’album de l’année. Je ne l’ai écouté que deux fois, mais je dois dire que, pour l’instant, je suis peu déçu. Je ne sais pas si c’est à cause du buzz incroyable entourant la parution de l’album, mais le tout m’a laissé sur ma faim. L’album est cohérent et hyper bien réalisé, mais je le trouve dépourvu de moments forts. À part « Midnight In The City » et « Reunion », il n’y a rien qui s’est vu décerner les cinq étoiles nécessaires à l’accès aux « Top Rated » de mon iPod. Je vais continuer à l’écouter et je vous en reparle de manière plus approfondie. (Poils aux sourcils)

– Tsé, Drake… Ungh!

– Il se fait de la musique incroyable à Montréal, ceux qui connaissent Clams Casino,  Hudson Mohawke et autres Star Slinger doivent se garrocher chez www.10Kilos.us pour se procurer le mixtape de Piu Piu, compilé par DJ Lexis, un géant de la scène Montréalaise que vous trouverez chez lui sur http://www.musicismysanctuary.com/. Le Piu Piu est un style musical inventé par des gens d’ici pour des gens de partout. Je ne l’ai pas encore écouté au complet, mais mon rapide survol m’a laissé un goût magnifique dans les oreilles! Voici le lien : http://10kilos.us/dwnld-un-mixtape-nomme-piu-piu-7218.html

Je vous met aussi le manuel d’instruction sur ce qu’est le Piu Piu et comment il se fabrique:

Voilà, c’est ce que je vous offre aujourd’hui, j’espère que vous avez passé un moment agréable en ma compagnie, sachez que, pour ma part, j’ai adoré sentir vos yeux coquins sur ma prose. Bisous taquins.

(Ce blog post à été réalisé en collaboration avec mon cerveau, situé dans ma tête, surmontée d’une snapback des Phillies de Philadelphie.)

Tagué , , , , , , , , , , , , , , , ,